Narthe

Narthe.png
Narthe_edited.png

Musique d'ambiance

Narthe est la déesse de la guerre, de la chasse, du combat et de la forge. C'est la fille d'Aariba, elle a tué ses quatre frères et sœurs Oliu, Morgin, Gurl et Ptaché et fut sauvée par Démonio de sa mère qui voulut la tuer. Elle vit recluse dans un palais secret sur la Dilia. Elle forge toutes les armes de Vesperae et réveille l'ardeur des guerriers. Elle décide de l'issue des combats en aidant les grands généraux de guerre. Son cœur est habité par la haine. Elle n'a aucun fils immortel, mais a enfanté une vingtaine de demi-dieux qui sont devenus de grands généraux. 

Relations du Temple avec le Royaume des Rolands : Narthe, en temps de Paix, est très impliquée dans la chasse, les Prêtres et Paladins établissent des quotas de chasse et bénissent certaines forêts lorsqu’il n’y a plus de créatures à chasser. Les combattants viennent parfois aussi se recueillir au sein du Temple afin de recevoir leurs précieux conseils. Enfin, en temps de guerre, la plupart des membres du Temple sont appelés sur le champ de bataille, voire par la Royauté afin de bénir leurs généraux et de leur indiquer des conseils stratégiques.

 

Son Temple principal se situe à Trigorn.

Dans le Royaume, chaque mois est associé à la célébration d'un dieu, celui de Narthe est le mois de Renop car c'est celui où les saisons de Vina et de Lanjis s'affrontent dans un temps chaotique.

carte.png
Narthe.png
Histoire

Effrayante déesse de la guerre, fille d’Aariba ayant tué ses quatre frères, Narthe, protégée par Démonio, vit dans un palais secret de la Dilia. Elle réveille l'ardeur des guerriers et forge toutes les armes de Vesperae. Lorsqu'elle dicte sa volonté aux chefs de guerre, ceux-ci n'ont plus qu'à obéir et c'est ainsi que Narthe décide de l'issue de toutes les guerres. Elle est donc une déesse très puissante et très vénérée des Vespéréens. D'une laideur repoussante, la déesse de la guerre n'a jamais eu d'enfants immortels. C'est toujours sous une autre apparence qu'elle descend sur Vesperae pour fuir l'ennui et la solitude de son palais divin et s'assurer une progéniture. Ainsi, on ne lui compte pas moins d'une vingtaine de fils et filles, pour la plupart de glorieux chefs militaires. La redoutable Narthe est aussi un fin stratège, et l'on dit qu'elle aurait conclu un pacte avec Vanilius afin de réduire le pouvoir de Donblas et, surtout, d’Aariba. Mais Démonio s'efforce de limiter la folie destructive de sa protégée. La déesse de la guerre déteste les mortels, bien qu'elle éprouve une certaine sympathie à l'égard de la cité d'Ibrin. Sa haine lui inspire tant de guerres, répandant la mort et la désolation. Elle reproduit ainsi le stratagème mis en place par sa mère Aariba pour que ses frères et elle s’entre-tuent.

Artefact Divin

L’objet divin la représentant sur Vesperae est l'Arc de Narthe. Les légendes racontent que cette arme permet à son possesseur de devenir un puissant guerrier et un excellent stratège. Narthe accorderait sa rage guerrière au porteur de l’arme mais également ses talents, l’archer saura voir bien plus loin que nul autre et tirer avec précision. Mais la rage guerrière de Narthe est divine, ainsi, si le porteur n’est pas rôdé aux combats et capable d’un immense sang-froid, il ne pourra la supporter et attaquera sans distinction alliés comme ennemis jusqu’à la mort. L’arc a été fabriqué à partir des arbres morts de la forêt maudite de Gathol : de couleur noire, il présente quelques irrégularités dans sa forme qui n’entament en rien sa précision, ceux qui ont sous-estimé ses capacités pour son apparence ne sont plus de ce monde, tout comme ceux qui se sont moqués de la laideur de Narthe. Chaque côté est courbé, ils se rejoignent au milieu de l’arc en une ligne droite où le tireur posera sa main. Seules les flèches fabriquées elles aussi à partir du bois provenant des arbres de Gathol peuvent être tirées avec précision, utiliser d’autres flèches revient à les gaspiller. Ceux qui aspirent à la paix ne pourront utiliser cet arc avec efficacité, seuls des êtres au cœur impur désireux de batailles et de morts peuvent s’en servir.

BG réécrit en prenant des inspirations de la Citadelle des Rêves en trois liens : ici, ici et ici.