Créer la base d'un personnage

Pour moi, il existe deux méthodes majeures pour créer un personnage :


  • On prépare tout, on sait tout sur lui, sa vie, son lore et qui il a rencontré le 23 Grimstel 1234 à 13h43 après avoir mangé sa tarte aux quetsches.

  • On a une vague idée et pis on verra bien après.


Ceux qui me connaissent savent que je suis habituellement un partisan de la seconde option. Et comme je l’ai expérimenté un paquet de fois, l'idée c’est de vous donner un petit guide pour essayer de faire ça avec un minimum de préparation.


Pour rappel ce n’est pas une science exacte et même moi je prends des libertés sur cette méthode. Chacun a sa méthode et c’est très bien, je vous donne juste la mienne, prenez y ce que vous voulez, ignorez ce que vous voulez !


1. Ayez une idée.


Ça peut paraître bête dit comme ça, et ça sera un peu redondant avec le conseil suivant, mais avant de créer un personnage, il faut que vous ayez une envie, quelque chose. Ça peut être l’envie de tester de jouer une race particulière ou un métier particulier, ça peut être tout et n’importe quoi, mais ne partez pas de rien. Cherchez quelque chose qui vous inspire.


Chez moi, les galeries d’images sont une source inépuisable d’inspiration, mais parfois aussi des musiques. J'évite autant que possible de me baser sur des personnages d’autres histoires personnellement, mais peut-être que ça peut marcher pour vous, cela dit, il est important de ne pas recopier le personnage tel quel.


Mais tout est bon à prendre. L’important, c’est d’avoir une idée qui vous inspire.


En parallèle des conseils je vais essayer de les appliquer pour finir avec une base de personnage prêt à être joué ou peaufiné.


Comme je l’ai dit, j’aime bien les galeries d’image pour avoir des idées alors j’me suis baladé et j’ai trouvé de quoi m’inspirer un peu. Alors voilà l’image et les quelques idées que ça m’évoque.



Humain Combattant aguerri Fatigué par les années/désillusion Relativement aisé ou l’a été Éducation décente au minimum Valeurs nobles mais érodées Militaire ou ancien militaire






2. N’ayez pas peur des archétypes.


Il ne faut pas confondre archétypes et caricature cela dit. Je vous conseillerai d'éviter les caricatures, surtout pour les PJ, car, si ça peut avoir un intérêt comique, ça manquera cruellement de profondeur. La différence est parfois fine et floue, c’est une question de dosage.


Cette étape, voyez ça comme le tracer de la silhouette en dessin : ça sera basique, ça n’aura que peu d’originalité, mais ça vous donne les bases pour pouvoir ajouter les détails. Et avant de vous lancer dans un rp, vous voulez avoir une base cadrée.


Pour notre personnage, on partira sur un mercenaire désabusé, ancien soldat idéaliste. Globalement, il ne croit plus dans les lois et le royaume, il essaiera tout de même de suivre son vieux code moral tout en acceptant d’y faire des entorses.


3. Ébauche de personnalité


Si l'archétype donne un cadre, il vaut mieux prévoir quelques éléments en plus pour définir la personnalité de votre personnage. Quelques mots clés peuvent suffire. Essayez de prévoir des qualités ET des défauts. Un malandrin doit avoir des qualités pour être intéressant, un personnage honorable doit avoir des défauts pour être intéressant. Ça peut aussi être intéressant de définir son alignement si vous aimez cette classification.


Cette liste peut aider à trouver des idées, elle n’est pas parfaite, mais ça fait le taf : cliquez-ici


Pour notre personnage, il sera plutôt neutre bon. Il sera valeureux, patient, fera des choix plutôt moraux s’il peut, mais sera capable de fermer les yeux sur des actes immoraux en fonction de la situation (il reste mercenaire), plutôt poli et légèrement introverti, il restera néanmoins sociable.


4. Un peu de contexte


C’est bien de poser quelques bases de ce qu’est son mode de vie de tous les jours. Comment il s’en sort pour manger et qu’est-ce qu’il est contraint de faire pour subvenir à ses besoins. En quelque mot, son quotidien. S’il est riche, pas trop d’importance, mais “gagner de l’argent” ça peut devenir une contrainte qui le poussera a certains comportements.


Notre personnage cherchera surtout à proposer ses services aux gens du commun plutôt qu’aux puissants, mais sera souvent contraint d’accepter des contrats mieux payés (et donc venant de plus riches) pour subvenir a ses besoins.


5. Ébauche de background


Pas besoin d’entrer dans le détail, mais une idée de son vécu est nécessaire pour rester cohérent et pour construire sa personnalité (nous sommes la somme de nos expériences).

Un trame rapide de sa vie et des événements importants. Juste de quoi savoir d'où il vient et de pouvoir répondre aux questions sur son passé.


Toujours pour notre personnage, il aura eu une enfance classique assez aisée, rejoint l’armée jeune probablement par conviction personnelle (ça peut être à l’encontre de l’avis familial ou pas, pas nécessaire de le définir tout de suite). D’abord très volontaire et naïf, il se percutera à la rigidité du système de l’armée et à l'impossibilité de s’opposer à des ordres injustes. Il sera confronté à un ordre particulièrement injuste (à définir) et quittera l’armée suite a ça (qu’il l’ait fait ou non reste à définir).


6. Pourquoi est-il là, qu’est-ce qu’il veut ?


C’est toujours important d’avoir des éléments de réponse à ces deux questions. Il peut être là simplement parce qu’il a toujours vécu là, mais il doit avoir une raison d'être là où il est.


Ce qu’il veut, c’est sûrement le truc le plus important à définir. C’est ce qui va guider votre personnage et le pousser ou non à s'investir dans des événements. Qu’est-ce qui le motive ?


Notre personnage est très adaptable sur “pourquoi il est là”. Il peut simplement être là parce qu’une mission l’a amené là et qu’il reste dans l’espoir dans trouver une autre. Ou justement, être là, car il cherche une mission et que c’est une grande ville. On pourrait aussi, pour justifier sa présence dans une plus petite ville, imaginer qu’il a été voir une connaissance (qu’il faudra définir plus en détail dans ce cas).


Ce qu’il veut : aider autant que possible les gens tout en réussissant à subvenir à ses besoins. Il cherchera néanmoins aussi à éviter les ennuis au maximum, mais son sens moral pourrait le pousser à aller à l'encontre de cette règle.



7. N'hésitez pas à l'inclure dans le monde existant !


Ça peut paraître bête, et c’est quelque chose que je n’ai longtemps pas fait, mais votre personnage appartient à un monde déjà existant avec sa multitude de personnages, de groupes, d’enjeux. Il peut peut-être prendre sa place quelque part, ça lui évitera de se retrouver tout seul et pourra vous inspirer quelques éléments de son background. Que ce soit une amitié, sa famille, ou tout autre chose, il est toujours intéressant de voir si ça ne vaudrait pas le coup de faire quelque chose.


Le personnage ne s’adapte pas trop a un groupe ou a une famille connue. C’est un type de personnage qui peut s’intégrer assez facilement normalement, alors ça n’est pas très gênant.


8. Les derniers détails


S’il doit être joué, il y a quelques détails à régler qui pourront vous aider : nom (ça arrive d’oublier de le prévoir !), âgé (au moins approximatif), sa petite fiche descriptive (c’est mieux), ses compétences au combat et/ou en magie.


N'hésitez pas à rajouter des petites touches au personnage. Un hobbie, une routine, une manière de parler un peu particulière, un goût prononcé pour quelque chose (une boisson, un plat, une odeur, etc.). Tout ce qui peut enrichir votre personnage est bon à prendre, même si ça peut se définir plus tard.


Et enfin, aimez votre personnage. Soyez curieux de le “rencontrer”, de voir ce qu’il a raconté. Si vous ne vous souciez pas de votre personnage, si vous n’avez pas de curiosité pour lui ou d'intérêt pour ce qui pourrait lui arriver, cela risque d'être le cas des autres joueurs aussi.


9. Bilan et premiers rps


Et voilà ! Normalement vous avez une base pas trop mal à développer.


Si ça vous parait long, c’est parce que j’ai tout posé à l'écrit, chose que je ne fais jamais lorsque j’utilise cette méthodologie. L’idée c’est d’avoir réfléchi un peu à tout ça et d’avoir des éléments en tête.


Ces éléments ne doivent pas forcément être figés. En le jouant, vous allez peut-être préférer d'autres choses : laisser le vivre. Essayez simplement de rester à peu près cohérent dans la globalité.


Mes premiers rps avec un personnage redéfinissent souvent pas mal de choses que j’avais imaginées, et je ne crois pas qu’il y en ait un seul qui ait fini par être exactement ce que j’imaginais. Par exemple, Eléonore devait être beaucoup plus manipulatrice et distante, mais finalement j’ai eu un feeling différent et ça me permet, dans le contexte actuel, de créer des enjeux plus sympas et plus prenants que si elle avait été comme je l’avais initialement imaginé.


En bref, laissez-vous quelques rps pour figer pleinement votre personnage (les rps chill sont la bonne occasion), essayez simplement de ne pas faire de grands écarts. Et n’oubliez pas, les autres rôlistes ne connaissent pas les intentions de votre personnage, seulement leurs actes, ça peut vous permettre de justifier a posteriori un comportement qui peut sembler bizarre au premier abord (rien de tel qu’un petit “texte libre” pour éviter toute suspicion).


Et ne vous formalisez pas trop : la cohérence c’est bien, mais on peut toujours la tordre un peu pour favoriser le plaisir de jeu.


10. Conclusion : pourquoi cette méthode ? et après ?


Alors oui, pourquoi ne pas définir pleinement un personnage ? Est-ce que c’est finalement pas mieux de d’abord le définir pleinement avant de le jouer ?


Ça parait plus logique, on sait où on est, où on va, on n’a pas de doute. Et bien j’ai plusieurs réponses à ça :


- Ça dépend des personnages. Il m’arrive d’avoir quelque chose d’assez construit avant de jouer un personnage. Cela dit, ça n’était pas le cas de Za’addha, ni d’Eléonore. Pour Eléonore, j’avais vaguement discuté de la lié à un groupuscule mafia de Proncilia en amont, mais ce n’avait même pas été clairement établi avant son premier rp. Mais pour ce qui sera lié aux campagnes, les personnages sont ou seront pleinement détaillés avant le début de l’intrigue autant que je peux l’anticiper (enfin, ça, c'est la théorie).


- Je trouve personnellement que ça aide à vraiment définir le personnage plutôt que de le jouer quelques fois. Je fige généralement une bonne partie des éléments après 2/3 rps. Je préfère “rencontrer” le personnage avant de vraiment le construire. Je trouve que ça me permet de mieux l’appréhender et ça permet aussi de l’adapter un peu au contexte rp, ce qui peut faciliter son intégration. Pour moi, un background trop détaillé fige d'emblée le personnage et limite l’arrivée d’idées qui pourrait pourtant amener des choses intéressantes. Ça peut paraître tricher que d’ajuster son personnage en fonction du contexte, mais tant que ce n’est pas excessif (genre vous vous souvenez soudainement que vous aviez appris le langage des runes pile quand vous en avez besoin) c’est pas vraiment gênant selon moi.


- Et si même en considérant que c’est fondamentalement mieux, c’est quand même vachement long et contraignant de tout définir avant de jouer un personnage. Au-delà de l’aspect “j’ai la flemme” qui peut être un facteur, on a parfois aussi besoin de sortir un personnage assez rapidement. Dans ce cas, il faut quand même prendre le temps de définir une base rapide afin d'éviter d’avoir un personnage trop simple, trop caricatural, trop plat ou aux tendances à ne pas savoir sur quel pied danser.


Pour la suite, cette base ne suffira pas. Au fur et à mesure de vos interactions, vous allez donner une personnalité à votre personnage, répondre un peu au feeling à certaines questions sur son passé/ses goûts/son quotidien. Vous avez tout l’espace libre laissé dans son background pour développer ces points ou expliquer ses traits de caractère par des événements de son background (nous sommes toujours le fruit de nos expériences). Pour étoffer petit à petit votre personnage, je vous conseillerai de vous tourner vers les guides détaillés de Kelora parlant de ça, je n’ai pas grand-chose à y apporter.


On parlera sûrement quand même de “comment développer son personnage” à l’occasion.

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout