Rostheim, le village en ruines

Rostheim

Musique d'ambiance

Selon un ouvrage de Pierrot Logibar

Prologue
Chapitre I : Des paroles des habitants
Chapitre II : De la mine
Chapitre III : Des dangers
Chapitre IV : Azine

Prologue

Rostheim est l’une de nos villes les plus anciennes, les mystères qui s’y cachent sont légion et malgré la conquête de Roland Ier en 1115, les habitants n’ont pas changé les divinités qu’ils priaient jadis, bien que beaucoup croient que cela ne soit davantage une légende qu’une réalité. Il s’agit de Lestat, considéré comme le Gardien de Rostheim. C’est à ce sujet que je mène mes recherches. Les différentes traces écrites de Lestat ont été détruites lors d’une attaque des barbares survenue en Grimstel 1116, bien que repoussée, ils ont fait énormément de dégâts et la bibliothèque de Rostheim a été entièrement détruite.

Extrait du Chapitre I : des paroles des habitants

Lestat est, selon les habitants, le protecteur de Rostheim, si nombre d’entre eux ne connaissent plus sa légende, il fait mention d’un trésor sur lequel il veillerait plus que tout, aidé par trois autres gardiens. Cependant, rien ne semble traiter de ce trésor. Après quelques discussions avec une locale nommée Malah, j'ai appris qu'elle était également une chercheuse et nous avons fini par faire équipe. Celle-ci semble en savoir beaucoup sur Lestat, selon elle, le Gardien ne serait pas tant un être qu’une statue dans laquelle est scellé un pouvoir gigantesque qui protège Rostheim. 
De fait, elle m’a expliqué que lors de l’attaque en Grimstel 1116, les barbares ne sont pas parvenus à pourfendre une seule personne, et les dégâts effectués sur la bibliothèque ont été faits uniquement grâce à des flèches enflammées. Ils se seraient heurtés à un mur invisible, et n’auraient jamais pu physiquement pénétrer dans la ville. Ce sont des conceptions de magie difficiles à comprendre, mais elle semble persuadée que c’est la réalité.

 

Extrait du Chapitre II : de la mine

Si les habitants n’avaient pas assez d’informations, Malah m’indiqua la présence de cette mine au Sud, condamnée à cause d’histoires de fantômes. Nous avions donc dépêché trois mercenaires afin de nous accompagner et de nous protéger dans ces mines. Les premières fois, nous n’étions pas allés jusqu’au bout de la mine, celle-ci incertaine manquait de s’effondrer à chaque fois. Malgré les risques, nous avions décidé de progresser dans les mines, et plus nous nous enfoncions dans les tréfonds des lieux, plus nous sentions un poids sur nos épaules. Les lieux semblaient marqués par le Mal et son ombre planait sur nous.

 

Extrait du Chapitre III : des dangers

Nous ne savions pas alors, que la mine serait le dernier lieu où nous verrions Malah. Au cours de l’une de nos explorations, nous arrivâmes dans une grande pièce où un chêne avait poussé, celui-ci profitait d’un trou de lumière qui le baignait de l’astre de Danava. Je pris un échantillon de cet arbre quand Malah me signala la présence d’une pièce au-delà, de là où elle était, elle me dit qu’il lui semblait distinguer des statues. Si dans la mine les courants d’air étaient récurrents et habituels, celui qui se leva n’était absolument pas naturel, il me sembla qu’une tornade s’élevait, nous repoussant contre des murs. Une silhouette apparue dans le creux de la tornade, elle était féminine, de longs cheveux noirs pendaient dans son dos. Sur l’instant, je  Les mercenaires dégainèrent et s’avancèrent. Elle demanda où est-ce que nous pensions aller, nous et la caverne fut prise d’un tremblement alors que l’espace pour pénétrer dans la salle aux statues fut victime d’un éboulement. Elle tua d’un revers de main nos mercenaires qui tentèrent de la mettre en joue avant de les réanimer, ceux-ci se redressèrent, rampant pratiquement au sol. Je fis signe à Malah de s’enfuir, tant qu’il en était encore temps, mais elle semblait paralysée par le vent que la femme invoqua. Je pris la fuite alors que la femme disait s’appeler Azine. Cela signa l’arrêt de mort de Malah.

 

Extrait du Chapitre IV : Azine

Je fus rapidement alité suite à cela et la mine fut condamnée à cause de divers éboulements. Je prévins le Royaume des Rolands de ce qui s’était produit, et cette expédition était la dernière que j’avais accepté d’entreprendre. Mais je continuais de me renseigner sur cette Azine qui avait tué Malah et les mercenaires. J’appris qu’elle devait être une mage très puissante pour maîtriser à la fois la magie du vent et celle des morts. 
Aujourd’hui, je n’en sais pas plus sur cette Azine, il me manque une information cruciale, car de mes recherches, elle n’existe nulle part ; je suis resté à Rostheim suite à cela, la femme médecin Jowel étant la seule capable de soulager mes douleurs.

Selon un rapport de Annie, chercheuse et scientifique pour le compte du Royaume.

 

Introduction 

Les mines de Rostheim se sont toujours présentées comme étant hantées et le village lui-même fut toujours étrangement défendue alors que peu de personnes étaient aptes à combattre et à repousser les envahisseurs. Le village s’est rallié de lui-même au Roi Roland Ier en 1109. Leur culte semble passer outre les véritables divinités pour prier un dénommé Lestat qui serait le gardien du village. Malgré ce gardien, le village est aujourd’hui en ruines, cet article a pour objectif d’expliquer les différents éléments et conséquences qui ont pu mener à ce résultat. La première chose à mettre en place est la présence de la chronologie.

Chronologie des événements de Rostheim : 

  • 1116 : Attaque des barbares mystérieusement repoussée par le Royaume. Rumeurs d’une mine hantée.

  • 1120 : Le chercheur Pierrot Logibar a été envoyé sur place afin de mener l’enquête.

  • 1122 : Décès d’une locale, suite à une attaque

  • 1132 : Lancement de l’enquête Royale dirigée par moi-même. Découverte de la statue de Lestat. Attaque sur la ville par Klarth et Azine, repoussés.

  • 1133 : Deuxième attaque sur Rostheim, Klarth a vaincu.

Localisation de Rostheim
Rostheim est un petit village enclavé entre une forêt très dense au Sud, le fleuve de l’Espérante à l’Ouest et une petit montagne à l’Est. La localisation de ce village a donc été pensée lors de l’époque barbare – voire auparavant – afin de pouvoir éviter toutes les attaques. Le relief étant trop dangereux pour être emprunté, la forêt trop dense pour être traversée et enfin le fleuve donnant un avantage. Ils vivent de manière autonome grâce aux champs au Sud et grâce à la mine localisée au Sud-Ouest. Au Sud il y a les champs qui permettent aux habitants de s’alimenter.

Description de la ville :
De grandes murailles encadrent ce village. Tout au Sud-Ouest de la ville il y a une église, un peu plus au Nord un cimetière et enfin la demeure de la femme médecin Jowel. A l’Est de l’Église, il y a une échoppe. Puis une demeure, l’auberge et au Nord deux demeures accolées. 
La ville possède une architecture très spécifique avec des colombages, faisant ainsi des demeures solides. Des traités concernant une bibliothèque détruite existent, la reconstruction de celle-ci aurait été faite, mais devant la pénurie d’ouvrages, elle serait devenue une simple demeure

Matériel et méthodes

Afin de mener les travaux et les recherches à bien, nous avons loué trois lits l’auberge pour trois mois.
- Deux premiers mois : exploration de la mine
- Troisième mois : mise en place de la machine et extraction des statues

Description de la machine utilisée :
La machine utilisée est une invention basée sur un moteur Tiny et sur les mécanismes de poids et d’effet leviers. Celle-ci se présente sous l’aspect de deux tours en bois érigées, dans lesquelles sont placées deux moteurs égaux en tout points. Des chaînes doivent être accrochées au mécanisme reliant les deux tours de bois et à l’objet – ici une statue – à tracter à la surface.

 

Résultats

L’exploration de la grotte nous a mené à découvrir l’existence de quatre statues : 
- La statue de Lestat
    Cette statue est faite d’une pierre ayant des reflets plus clairs, selon les études, il y aura une présence de gypse qui expliquerait cette teinte. Lestat semble posséder une crinière ainsi qu’un museau de lion, ainsi qu’une queue. Sa position bipède ferait par conséquent de lui un Aashar.
- La statue de Fengrahl : Fengrahl possède une grande épée et a un museau lupin. Cela ferait de lui un lycan.
- La statue de Belindra : de forme humaine et féminine
- La statue de Drasje : un dragon.
Les trois statues seraient des gardiens de Lestat.

Suite à cette exploration, la statue a pu être déplacée jusque dans l’église de Rostheim sans causer aucun dommage.
Le déplacement de la statue a entraîné dans les heures suivant son déplacement une attaque sur la ville : deux individus nommés Azine (une femme aux longs cheveux noirs et à la tunique blanche) et Klarth (un elfe aux yeux rouges et aux cheveux blancs). Ces deux personnes maîtrisaient la magie du vent ainsi que celle des morts. Ainsi, de nombreux morts-vivants ont pénétré dans la ville et les murs ont été abîmés. La ville a survécu grâce à l’impact d’un guerrier ayant tenu tête à Klarth et Azine. Cet étranger a mystérieusement disparu suite à cela, et son nom a été effacé de tous lieux où il était écrit.
Un an plus tard, jour pour jour, Klarth est revenu et a détruit la ville en usant de ses morts-vivants et d'une sombre magie que personne n'a su relater.

Témoignages de l’Étranger :
Les statues des gardiens lui auraient parlé, Lestat contiendrait une magie puissante que des êtres mal intentionnés ne doivent pas posséder. […]  Klarth rechercherait Lestat. […] Pierrot Logibar aurait mentionné à Berith, le fils de Misiek et Malah (une chercheuse morte dans la mine), que si la tombe de Lestat était ouverte à nouveau quelque chose de grave se produirait.

 

Discussion

Certains pensaient que Lestat était une divinité païenne demeurant malgré l’avènement des dieux de la Dilia, cependant à la lumière des différentes informations, nous pensons que Lestat n’était qu’un leurre effectué afin de protéger un artefact de pouvoir qu’il renfermait, dans les décombres de Rostheim nous avons pu découvrir que la statue avait été fendue en deux. De plus, les mots de l’étranger qui disaient « contiendrait » une magie puissante semble abonder en ce sens.
Klarth, l’ennemi, au vu de ses traits serait éventuellement un démon ou un elfe en pleine déchéance, allié avec Azine. 
Les trois gardiens pourraient être alors des mages, scellés dans ces statues, dont le pouvoir était voué à apporter une protection autour du trésor que renfermait Lestat. 
La cité en ruine de Rostheim serait alors empreinte de magie et de plus amples recherches sont nécessaires afin d'étudier la mine où résidaient les statues avant leur extraction, mais la mine est inaccessible à cause de différents éboulements survenus.

Texte écrit par Kelora.