1218

Chronologie des Rolands

Bataille des 4 Vallées. Destruction de Gathol par Pignoval

Contexte : La bataille des 4 vallées est une guerre civile ayant éclaté à cause de l'ingérence de Roland III et de l'avidité de Pignoval. 


La Magie : Les plaines entourant Proncilia couplées aux scandales de magie ayant eu lieu durant l’affrontement sur la plaine du Carnage où, encore aujourd’hui, la végétation peine à pousser, font de la magie un art occulte et dangereux. C’est un drame également pour les différentes écoles de magie qui voient leurs élèves disparaître un par un. Aujourd’hui encore, la réputation de la magie souffre de ces événements. La construction d’une école à Argelas est annulée, la famille Fossecrelle ne se remettra pas de cet énième impact sur leur réputation. Ils laisseront la suite de l’école de magie au Directeur David Thabeg


Déroulement : Pignoval prend Gathol, centre économique et nœud stratégique au centre du royaume. La famille Azunel tenta du mieux possible d'organiser les défenses de la ville, mais le stratagème mit en place par les troupes d'invasion faisait déjà son effet. Le poison sournoisement versé en amont de la rivière affaiblissait la ville, ce qui favorisa la victoire de Pignu le sec. La ville de Gathol rasée suite à cet affrontement qui ne dura qu'une seule nuit, les troupes de Pignoval se mirent ensuite en route pour assiéger Proncilia.


Pignoval se dirige rapidement vers le sud: il vient de couper le royaume en deux et il a bien préparé son coup. Il veut conquérir le sud avant d'achever son invasion par le siège du château. Il arrive en plaine du Triomphe où une résistance plus forte que prévue l'empêche de prendre Proncilia directement: la ville est bien défendue, siège du centre de formation militaire et capitale du royaume (une première victoire pour le camp du roi dans cette plaine). Pignoval ne se démonte pas et sans perdre de temps contourne la ville et l'isole complètement: il entame un siège de Proncilia.


La réaction de Proncilia est rapide et forte: persuadé d'être militairement plus fort, le Seigneur de guerre de Proncilia attaque Pignoval sur la plaine du déclin. Pignoval se montre alors particulièrement fourbe et astucieux: il demande le soutien militaire d'Abheleim en accusant Balgas de la Bruyère de sa propre trahison : il accuse Balgas de la Bruyère de vouloir renverser le roi Roland. A l'époque Abheleim n'est pas aussi suspicieuse vis-à-vis des étrangers. Le seigneur de guerre d'Abheleim, Danlig Viple, ne se méfie pas et se rallie à Pignoval. Les troupes de Balgas de la Bruyère sont mises en déroute sur la plaine du déclin. Elles fuient vers Lumétyrion, la retraite leur étant rendue impossible. Sur la plaine de la bannière brûlée, Pignoval s'empare de la bannière royale portée par l'armée de Balgas de la Bruyère et la brûle. A ce signe de défaite, l'armée de Balgas de la Bruyère se disloque et les soldats fuient et s'éparpillent dans les campagnes. Danlig Viple se rend compte, mais trop tard, de sa méprise. Pignoval le convainc sur le moment de se rallier à sa cause, lui promettant un poste important dans son futur royaume et le persuadant de la faiblesse du royaume. Pignoval vient de remporter deux victoires coup sur coup et de s'emparer de Lumétyrion et d'Abheleim.


Au sud, seule Proncilia, assiégée, résiste à Pignoval. Les autres villages, Sonak et Saphan, n'ont aucun moyen de lui résister et il se contente d'envoyer les hommes de Danlig Viple pour assurer le contrôle de ces territoires. Ibrin est conquise malgré la résistance des vétérans de l'ancienne cité barbare, ils se retranchent dans les hauteurs du mont Khuzdul avec Adran Viple.


Pignoval sait qu'il n'a pas intérêt à attendre que les renforts venus du nord libèrent Proncilia: il faut prendre la ville. Il tente donc une attaque par l'ouest. Les magiciens de la ville de Proncilia convainquent alors Balgas de la Bruyère de faire appel à des pouvoirs magiques pour soutenir les troupes dans la bataille. Isolé et sans moyen d'en référer au roi, Balgas de la Bruyère accepte la proposition des magiciens. Ce choix se révéla désastreux: la magie était loin d'être maîtrisée et la plaine fut ravagée. Les deux camps subirent de lourdes pertes: toute vie y fut détruite et les terres sont aujourd'hui encore infertiles.


Le coup porté affaiblit suffisamment Pignoval malgré tout. Il perdit une nouvelle attaque par le nord sur la plaine du Triomphe. La résistance de la ville était forte. Pignoval ne pouvait désormais plus attendre et décida de laisser seulement quelques hommes pour maintenir le siège, de joindre à ses forces celles d'Abheleim pour aller renverser directement Roland.


En route vers le château, Pignoval se ravise et songe que s'il peut faire pareil dans le nord, il ne resterait plus que deux bastions assiégés, le château et Proncilia, et que la victoire serait inéluctable. Il passe rapidement sur Sarosa qui ne résiste pas. Il contourne le château et se rend directement sur Trigorn.


Mais grâce à l’aide des Sages de Minghelle et des lieutenants du roi, le Royaume est préparé et Pignoval, ne bénéficiant plus de l’effet de surprise, est rapidement mis en déroute.


Pignoval se ravise. L'attaque du nord du royaume est un échec cuisant. Il est désormais en infériorité numérique. Il se voit obligé de retourner vers le sud. Il ne peut aller à Gathol complètement sinistrée et cherche donc à retourner à Abheleim : au moins cette ville puissante lui appartiendrait et il formerait un royaume indépendant à celui de Roland.


Proncilia riposte et casse le siège sur la plaine du Triomphe. Pignoval poursuit sa fuite vers le sud. Et des Héros venus du sud (comprenez des résistants de Sonak, Abheleim et Lumétyrion ainsi que des soldats fuyards de la plaine de la bannière brûlée ralliés, d'Ibrin et rassemblés depuis) stoppent sa progression, menés par Adran Viple. Il est désormais pris complètement en tenaille et il doit capituler. Un procès expéditif le juge coupable de haute trahison et il est pendu haut et court à l'arbre du pendu du village paysan.

BG écrit et retrouvé sur la Citadelle des Rêves.