Magie

Musique d'ambiance

La magie est un art obscur, souvent maîtrisé grâce à l’école de magie et par quelques individus qui apprennent en autodidacte. Chaque sort doit être connu auparavant et un individu qui apprend un nouveau sort, quel que soit son niveau, doit s’entraîner avant de le réussir. La magie s'apprend sort par sort, ce qui prend du temps. 


Il existe deux catégories de magie :
-    La magie dite profane en appelant aux ressources et à la créativité du lanceur de sorts (école de magie, sorciers divers, monstres)
-    La magie dite divine empruntant son pouvoir à une force supérieure (Prêtres, Paladins, Oracles, Chaman invoquant les esprits de la forêt, ...)

 

Magie profane

Pour faire de la magie il faut soit utiliser le mana (neutre), l’énergie vitale (bon), l’énergie ténébreuse (mauvais) et pour les démons ils utilisent l'énergie monstrueuse (monstres et / ou démons uniquement). Les proportions initiales de chaque magie en chaque être dépendent de la race (voir : proportions d’énergies magiques).

 

L’énergie ténébreuse corrompt l’énergie vitale et l’énergie vitale conquiert l’énergie ténébreuse, l'utilisation de sorts est le principal moyen de modifier l'équilibre énergétique interne d'un personnage. Néanmoins, les actions de vos personnages les influencent également. Selon un ouvrage à l'école de magie, la magie blanche serait un don d'Aariba et la magie noire - par déduction - de Démonio. Les actions entraînant l'harmonie, l'altruisme et la paix auront tendance à favoriser la proportion d'énergie vitale. Quant à l'inverse, les actions entraînant la zizanie, les souffrances et guidées par l'égoïsme auront tendance à favoriser la proportion d'énergie ténébreuse.

Une fois une des deux énergies totalement assimilée par l’autre, il devient impossible d’utiliser la magie liée à celle qui n’est plus présente. (Exemple : Une personne ne possédant que de l’énergie ténébreuse est incapable d’user  de magie blanche, à l’inverse une personne ne possédant que de l’énergie vitale est incapable d’user de magie noire). Plus une énergie a une proportion importante, plus il est difficile d’user de l’autre. La proportion de mana ne change pas en pratiquant la magie.

Le mana, quant à lui, a une position bien différente, caractérisé par la neutralité, on présume qu'il y en a en chaque chose et que l'apprentissage de la maîtrise revient également à savoir puiser dans les réserves externes. Quand les deux énergies précédemment évoquées ne sont présentes que chez les êtres conscients (humain, elfe, homme-félin, homme-loup, etc.), le mana se retrouve partout. La maîtrise des magies issues de celui-ci aurait donc pour base commune de pouvoir le puiser ailleurs. 

Toutes les magies nécessitent des rituels et des incantations précises et apprises par cœur. Il n'y a que les sorts mineurs qui ne nécessitent pas de rituel élaboré, les autres, si. Par rituels il y a l'utilisation d'onguent, de symboles ésotériques servant à catalyser la magie, des cercles de pouvoirs, des encens, etc. En résumé, tout ce qui peut vous intéresser quand vous le jouez et ce qui peut caractériser votre personnage.

La magie se répartit en différentes catégories.

Une école est un grand domaine de magie telle que le psychisme, l'abjuration ou l'élémentalisme, il se décompose en courants (illusions, télépathie, etc.). Ces mêmes courants sont composés de différentes spécialités qui ne sont détaillées pour l'heure que dans l'élémentalisme. 

Le descriptif de ces magies en liste peut se trouver en cliquant ici. 

Schéma explicatif :

Magie profane

Magie Profane

École 3

École 2

École 1

Courant 1

Courant 2

Courant 3

Courant 1

Courant 2

Courant 3

Courant 1

Courant 2

Courant 3

Ainsi, pour description, la magie profane se subdivise en trois grandes catégories, issues des énergies utilisées, (magie issue du mana, magie blanche et magie noire), et dans chaque catégorie on retrouve un certain nombre d'écoles qui se subdivisent en courants (école = élémentalisme // courants = pyromancie, par exemple).

Un mage qui s'entraînera le fera toujours dans un courant.

Texte écrit par Kelora