top of page
Dranig

Dranig

Dranig
Dranig

Attributs

Mois de célébration

Couleurs associées

Dieu du Vent et de la Foudre, des Sciences, des Découvertes et de la Connaissance.

Sanfio

Violet // Or

Aura du Grand-Prêtre

Aura de Confusion

Artefact Divin

Casque des Vents

Dranig

Dranig

Dranig est le dieu du vent, de la foudre, de la science et des découvertes. Avant d'être un Dieu, il fut un homme très sage qui cherchait à comprendre le monde. Il y passa sa vie, si bien, qu'il découvrit le lieu de la Dilia. Donblas, le Dieu de la justice prit son âme et le transforma en l'essence du vent lorsqu'il mourut foudroyé. Cependant, le vent devint virulent, et des tornades s’abattirent sur Vesperae, et Danava la déesse de la nature et du soleil pour protéger la vie le transforma en énigme en lui promettant que s'il la résolvait elle le transformerait à sa guise. Au bout d'un siècle il y parvint et devint le dieu du vent et de la foudre.

Localisation du Temple principal

Sonak est une ville située dans la partie Sud du Continent, sur la route vers Saphan. C'est l'une des villes préférées des penseurs et philosophes, probablement grâce aux Monts visibles à l'Est et au Fleuve Waene qui borde la ville à l'Ouest. Afin de fidéliser ceux-ci, un refuge pour les penseurs a été construit par la ville.

Histoire

« Et si le monde n'était qu'un rêve... Et si je n'existais que dans ta pensée... Si tu m'oublies, je meurs... Pense à moi... »


Ce sont les dernières paroles d'un sage. Les dernières paroles ai-je dit ? Oui, les dernières paroles en tant qu'être vivant. En effet, ce sage avait consacré son existence à la compréhension du monde. Il avait même découvert l'existence de la Dilia juste avant de mourir. Mais il n'est pas mort en tentant de traverser les flammes protégeant la Dilia ! Il était bien trop sage. L'on raconte qu'il est mort frappé par la foudre, mais que Donblas recueillit son âme et l'enferma dans l'essence du vent pour le rendre moins violent. Mais le vent ne s'assagit pas et des tornades s'abattirent sur Vesperae ! Afin d'éviter le massacre des habitants et la destruction de la nature, Danava l'aurait transformé en énigme. Elle lui promit de le transformer à sa guise s'il se résolvait. Après 125 années, il lui donna la réponse. Immédiatement, sans même formuler son souhait, il devint dieu du vent et de la foudre. Son histoire reste floue car les écrits à son propos restent indéchiffrables.

Artefact Divin

L’objet divin le représentant sur Vesperae est le Casque des Vents. Dranig mourut foudroyé en découvrant la Dilia, vêtu d'une tunique et d'un casque. La foudre qui frappa le casque à sa pointe était divine et l'on raconte qu'elle permit au casque d'obtenir des propriétés magiques qui permettent de contrôler les tempêtes et d'être immunisé à la foudre. Ce casque se pâme d’une couleur argenté que ni la foudre, ni le temps n’ont altéré, il est gravé de symboles ésotériques, de nuages et d'éclairs… Mais aussi d’un étrange symbole indescriptible. La légende raconte que quiconque porterait ce casque aurait le pouvoir de contrôler les tempêtes et d’être immunisé à la foudre.

Aura de Confusion

L’aura de Dranig provoque, dans la très grande majorité des cas, de la confusion. Paradoxalement, car il s’agit en fait d’une aura de sagesse : des questions existentielles assaillent subitement l’esprit des êtres dans le champ de l’aura. Si ces questions sont nouvelles pour l’esprit subissant l’aura, l’être a envie d’y trouver réponse. Vu le nombre de questions qui le taraudent simultanément, il ne peut plus réfléchir aux choses plus élémentaires ni même commander son corps : il s’ensuit des gestes ou réactions confus, pour les êtres les plus atteints, voire une forme d’immobilisme béat. Les êtres plus rationnels pourront maîtriser encore leur corps mais ne pourront plus réfléchir, développer une stratégie, garder un langage construit,… L’érudition ou l’intelligence ne permettent pas d’y échapper. Au contraire, la confusion et les paradoxes peuvent avoir un effet particulièrement perturbant dans ces cas. Les êtres réellement sages, philosophes, sereins, qui se sont déjà posé toutes ces questions, échappent aux effets de cette aura. Les êtres déjà confus, embrouillés par des questions sans réponse, y échapperont aussi.

bottom of page