Sonak

Sonak

Localisation

Royaume dirigeant 

Race des habitants

Quêtes :

Continent

Royaume des Rolands

Humains

  • Quête des Chevaliers Noirs

Sonak est une ville située dans la partie Sud du Continent, sur la route vers Saphan. C'est l'une des villes préférées des penseurs et philosophes, probablement grâce aux Monts visibles à l'Est et au Fleuve Waene qui borde la ville à l'Ouest. Afin de fidéliser ceux-ci, un refuge pour les penseurs a été construit par la ville.

Des récits racontent que la ville des penseurs a été fondée par un prophète, d'après une vision de Dranig ; certains avancent qu'elle s'est au contraire construite autour de son temple. Conquise vers 1120 par Roland I, elle conserve une certaine liberté de pensée, et connaît la paix durant presque un siècle. Sonak profite de sa position privilégiée, enclavée entre deux fleuves et les collines de Khuzdul, ainsi que des grands travaux menés par le Bâtisseur dans le but de relier toutes les villes du sud du royaume pour se développer et accueillir les philosophes et chaque individu en quête de connaissance. La cité a établi plusieurs refuges confortables conçus pour la méditation, dont un qui n'ouvre ses portes qu'aux réflexions nocturnes, une bibliothéque et tous les commerces usuels afin de répondre à leurs besoins. 


Autosuffisante, elle use de sa source, cultive les champs alentours et échange surtout avec sa voisine au nord. Elle porte aussi un soin particulier à son cimetière, où sont enterrés de nombreux sages, et, bien que les terres proches soient boisées, au seul arbre présent en ville, que l'on dit parfois être un hommage à une autre légende de la région. En 1218, ne disposant que d'une garde réduite, Sonak se rend sans résister face aux troupes de Danling Viple, à la solde de Pignu le Sec ; mais après sa déroute à la capitale, certains de ses habitants prennent les armes et contribuent à sa défaite finale dans les plaines des héros. Elle souffre quelques vingt ans plus tard de l'attaque des chevaliers noirs, qui la coupent pendant un temps de Saphan. Aujourd'hui, malgré ses prix élevés, la ville refleurit et attire d'autant plus de chercheurs ou de curieux, notamment grâce à son bibliothécaire, Ansem.

Résumé écrit par Lyssitz, description par un auteur anonyme.