Nain

Musique d'ambiance

Anciens rois de la montagne, les nains ne sont plus qu'un lointain souvenir pour beaucoup d'entre nous, fruits d'une mésentente tenace avec les envahisseurs humains.

Espérance de vie : 500 ans

Taille moyenne :

  • Femmes : 120 cm

  • Hommes : 130 cm

Divinités priées :

  • Narthe, Willanjis et Brastos principalement

Proportions magiques (explications) :

  • Énergie ténébreuse : 25 %

  • Énergie vitale : 25 %

  • Mana : 50 %

Localisation : 

  • Inconnue, la race ayant disparu.

Des barbares bourrus et barbus ?

Les nains sont de plus petite taille que les humains, mais on ne peut pas dire qu'ils sont plus frêles. D'une carrure imposante et très robuste, ils sont connus pour camper sur leurs appuis sans mal, et ce qu'ils n'ont pas en allonge, ils le compensent par leur force et leur robustesse. Les nains sont pour l'extrême plupart barbus, un signe distinctif de leur espèce. Les nains sont connus pour être un peuple militaire, dont les guerriers favorisent les armes et armures lourdes ( la hache semble avoir une grande préférence chez les nains ) . En raison de la robustesse de leur corps, les nains ont une longévité un peu plus élevée que celle des humains, mais peu sont ceux ayant pu en profiter au vu des récents événements.

Un caractère bien trempé

Les nains ont un caractère particulier, à l'image bien souvent de leur physique. Ils sont extrêmement têtus, parfois rustres, et leur amour de l'or n'est égalé que par celui de la forge ou du jus de blob dont ils sont friands. Ils peuvent être colériques, et sont prompts à régler leurs différents par la violence, qu'elle soit verbale ou physique. Pour autant, ils ne sont pas forcément de mauvais êtres : il faut leur reconnaître un caractère prompt et bon vivant, un certain sens de la loyauté, et un mépris certain pour la lâcheté et les méthodes jugées déshonorantes.

Un peuple frappé par le malheur

L'histoire des nains n'est pas très joyeuse. Ces derniers exploitaient les minéraux de la montagne, confortablement installés aux pieds de cette dernière, gouvernés par un roi, Thorgrim, jusqu'à l'arrivée des hommes. Pour des questions de territoire, des escarmouches ont lieu de façon constante, jusqu'à ce que l'expansion du royaume de Roland Ier entre 1115 et 1128 déclenche une guerre violente avec les nains, qui se solde cependant par leur défaite lors d'une bataille ayant eu lieu sur les 5 plaines non loin de Proncilia. Les nains doivent alors se replier dans leurs mines et carrières, au sein de la montagne, tandis que le village d'Ibrin est créé.


Un malheur n'allant jamais seul, les nains poussés à s'enfoncer dans la montagne, se rendent compte que celle-ci est habitée par des dragons ne souhaitant pas partager leur territoire. Désireux de retrouver leurs anciennes terres, ils effectuent une attaque sur Ibrin, descendant des montagnes, mais sont promptement repoussés par les humains, surpris par l'âpre résistance du petit village en réalité composé de vétérans de guerre.
Continuant à être de moins en moins nombreux en raison de constants échecs, certains nains décident de se disperser à travers le monde, comprenant la cause perdue qu'est leur situation. Mais pour la plupart, se remettre en question n'est pas une option valable et ils tentent donc de se fortifier au sein de leur montagne, mais c'est peine perdue ; le nombre croissant de dragons vient peu à peu au bout de ces derniers, y compris leur roi Thorgrim tombé au combat. Il ne reste à présent dans Khuzdhul que les cadavres tourmentés des nains, ainsi que les fantômes encore tenaces des gardes sous la montagne.

BG réécrit en prenant des inspirations de la Citadelle des Rêves par Corwyn.

Traces des discussions : ici.