587

Chronologie du Continent

Bataille de Laucian

Laucian était un voyageur de race elfique, il s’était arrêté dans le campement qui sera, beaucoup plus tard, le quartier de Laucian. Ce campement était fondé principalement par des nomades ou peuples en exil, ce qui faisait de lui un lieu où chacun était accepté et pouvait vivre en paix. Cependant, un danger pesait sur ce campement, un être dont le nom s’est perdu au cours des années, capable de corrompre les cœurs les plus purs. Son pouvoir était tel que son arrivée fut suivie de folie. Les plus résistants d’entre eux se prenaient pour des animaux inoffensifs, lorsque les plus faibles perdaient toute  notion du bien et du mal, et avaient un comportement plus assimilable aux monstres qui rôdaient dans les forêts. Ils étaient moins d’une dizaine à résister suffisamment pour ne pas être touché, parmi eux se trouvait Laucian.

Ceux qui n’avaient pas perdu toute conscience étaient pourchassés et un homme, plus que tous les autres, dirigeait les hordes de fous d’une main de maître. Encore aujourd’hui, nul ne sait quelle était sa nature : mage noir, démon, monstre ? Tout ce qui est su, de celui qu’ils appelaient le Malin, est que son pouvoir était grand et incroyablement corrupteur. 

Laucian et les autres épargnés du mauvais sort s’allièrent afin d’établir des stratégies, celles-ci toujours déjouées par le Malin qui les tuaient ou les soumettaient à la folie qui avait envahi le campement. Lorsque tout espoir semblait perdu, l’elfe décida de ne pas chercher à élaborer une stratégie, mais bien de le défier. Il voulait le forcer à l’affronter en face à face. Du combat qui s’en suivit, aucun récit ne put le relater, mais le campement fut partiellement détruit, et alors que le Malin incantait pour détruire définitivement Laucian, ce dernier le fit taire en le plongeant dans la fontaine. Le contact avec la peau de la créature brûlait ses bras, décharnait sa peau, brisait ses os, mais Laucian ne relâcha pas ses efforts, résistant à la douleur avec la force du désespoir, il parvint à noyer le Malin dans cette fontaine avant de périr à son tour. 

Dans le quartier de Laucian, il n’y avait plus que deux choses qui relataient ce fait historique, trace de l’héroïsme de l’elfe et de la défaite du Mal, un arbre et la fontaine. L’on raconte que celle-ci se serait imprégnée du maléfice du Malin, rendant fou et corrompant quiconque oserait la boire. 

Les villageois, retrouvant la raison, firent nommer leur campement : Laucian en hommage à ce héro qui les avait sauvés.

BG réécrit par Kelora selon les informations retrouvées sur la Citadelle des Rêves.