-3531

Chronologie des Drows

La Mort du Dvani des Drows

Chapitre III (3531 avant les Temps Communs ) : la Mort du Roi



Contexte : Après pratiquement vingt ans de recherches souterraines, Istorin'th le roi des drows, parvint à trouver un lieu et à ordonner de créer une caverne suffisamment grande pour y abriter une cité. Les travaux se déroulèrent très rapidement grâce aux mineurs et aux mages, mais de nombreux drows périrent dans les premiers éboulements de la dangereuse Dro'Xun.



3533 av TC : Les premières oppositions

Cet exercice périlleux entraînait déjà de nombreux morts et de nombreux drows servant la déesse de la guerre voyait d'un mauvais oeil ce que faisait Istorin'th Ier, ils considéraient comme lâche le fait de se dissimuler sous terre des démons. Après tout, la précédente Reine avait fait de la guerre contre les démons son principal appui du Temple de Narthe qui se réduisait à vue d'oeil. Elle-même, faisait partie des ordres, on disait d'elle tantôt qu'elle était une oracle, tantôt qu'elle était l'un des enfants illégitimes de la déesse. Ces oppositions, naissaient et se renforçaient au cours de années, représentées par Thelimgor, ancien Prince des drows s'étaient muées en de longs combats opposants les fervents de chaque parti.



3531 av TC : La Trahison

L'emplacement était fin prêtpour accueillir le quartier central de la ville, la caverne mesurait environ une centaine de mètres de haut et une lieue de diamètre, ils étaient finalement parvenus à créer ce que Istorin'th Ier avait en tête, il promit que ce n'était qu'un début, que le meileur était à venir, mais ce n'était pas de l'avis de Thelimgor qui désormais l'accusait d'avoir assassiné d'un coup dans le dos la reine afin de prendre sa place. Le jeune drow que le Prince avait été cédait sa place à celle d'un adversaire redoutable, l'esprit emplit par les rêves de royauté qui auraient dû être un de ses héritages. Face à ces accusations et avec une cité désormais capable de contenir leur peuple, il passait à l'offensive. Thelimgor était connu pour être l'un des plus assidus lors des entraînements et pour avoir une violence inouïe, aussi personne ne fut surpris quand il défia Istorin'th au combat.

Le roi refusa et ce fut sa principale erreur.

En faisant cela, il défiait les desseins de la déesse et refusait de la servir correctement, ces arguments s'ajoutaient aux précédents et Thelimgor demanda le bannissement du Roi pour ne pas être un fidèle de Narthe. Depuis des années, alors qu'ils creusaient nuit et jour, se saignant pour la cité et se tuant à la tâche, il distillait les graines de ce coup d'état ralliant ceux qui partageaient cette souffrance à son camp. On le surnommait le Prince des Neiges et Istorin'th le Roi des Hérétiques. 

3531 av TC : La Ruse

Le Roi avait conscience de ne pas être capable de l'emporter, son domaine d'excellence n'était pas dans les combats, mais bien dans la stratégie. Aussi, fit-il en sorte de créer une tradition, celle des jeux que nous connaissons encore aujourd'hui : Narthe Nibeless.


Istorin'th Ier les décrivit ainsi lors de son discours inaugural :

"Peuple de Narthe ! La guerre n'a que trop duré nous empêchant de nous reconstruire, ce lieu, notre Sombre Cité est un abris. Il est dans les tréfonds de la terre ce que les léviathans sont aux tréfonds de mers. Ici, nous sommes imprenables, ici nous sommes invincibles. Je comprends vos doutes quant à mon statut, peut-être les aurais-je partagés, si nous n'avions pas été d'aussi piètres combattants. Nous ne sommes parvenus à remporter la bataille contre les démons qu'au prix de ruses et d'artifices, sommes-nous seulement dignes d'être nommés enfants de Narthe ? Devrais-je laisser le sang d'une reine ayant commis ce déshonneur régner sur ce que nous avons creusé de nos ongles ? Narthe veillera sur notre combat, mais je ne suis qu'un Guide jusqu'à ce lieu bénit. Craignez-vous que loin de cette guerre qui fait rage à la surface nous devenions plus faibles ? Je le crains, comme aucun démon ne m'a jamais effrayé, comme aucune armée n'a sur me faire frémir. Ainsi notre prochain roi devra prouver sa valeur, aux yeux de la Déesse, les Oracles m'ont parlé, une mission m'a été confiée, trouver lequel d'entre vous en sera digne. Afin de devenir Roi, il faudra vous montrer plus puissant que chaque famille de cette cité et ainsi vaincre au cours d'un duel rendu publique un représentant de chaque. Débutent désormais Narthe Nibeless, des jeux pour la déesse et le seul et unique moyen de devenir Roi des Drows !"


L'on raconte qu'alors Thelimgor avait sourit dans la foule, et dès le lendemain les jeux débutèrent et le Roi Istorin'th Premier mourut, devenant le premier et l'unique Dvani des elfes noirs.




Chapitre IV - 3530 avant les temps communs : Les Sept Prétendants


Contexte : Les oppositions face au Roi s'étaient faites suffisamment virulentes pour empêcher celui-ci de demeurer sur son trône, il employa alors de créer les Narthe Nibeless. Faisant passer les drows pour des faibles ayant renié la déesse, une nouvelle épreuve était arrivée afin de conquérir le trône : battre un membre de chaque famille.


Prétendant au trône : Le Prince Écarlate

Sans surprise aucune, Thelimgor fut le premier à présenter son souhait de devenir le Roi du Peuple Elfe noir, il conquit de nombreuses familles grâce aux combats, chacun d'entre eux étaient une démonstration de force et de violence. Le Prince défia en premier lieu l'un des Paladins de Narthe de la cité. A trois reprises, il l'emporta en ne laissant de son adversaire qu'une dépouille en charpie. Puis, il demanda à affronter une famille qu'il savait être dans une période difficile. Avec les guerres et les excavations, leur famille était pratiquement décimée, il restait simplement une enfant et son père. Il prêta allégeance à Thelimgor et abandonna un combat à son encontre. Ainsi, il parvint à soumettre très rapidement toutes les familles en difficulté et put se concentrer sur les autres prétendants aux trônes.


Prétendant au trône : Rhonar, l'élu des Yrhantos

La famille Yrhantos était probablement l'une des plus reconnues parmi le Peuple, ils étaient les mages qui étaient parvenus à rendre cette caverne souterraine vivable, élu par sa famille pour ses capacités de guerrier mage, il mêlait du bout de sa lame l'immatériel et le matériel, tranchant chaires et esprits. Si le premier s'était échiné à faire régner la terreur par les combats, celui-ci avait pris le parti d'entamer chaque combat la veille de ce qu'il prévoyait de faire. Dans la pénombre, armé de ses dons et de l'appui de sa famille, il infligeait à ses ennemis de telles blessures psychiques qu'ils se retrouvaient forcés d'abandonner ou de se lancer dans un combat perdu d'avance. S'il dut se soumettre à de véritables combats lorsqu'on le défiait, il parvenait à être suffisamment bon pour s'en sortir, et si cela n'arrivait pas, sa famille intervenait.


Prétendant au trône : R'lyuga, l'Héritère des Ombres

R'lyuga était l'une de ces prétendants qui n'avaient nulle renommée, nul nom à porter dans leur sillage. Elle s'imposa comme celle qui représentait les petites gens peu puissantes qui se faisaient écraser par les autres prétendants. Nulle stratégie, elle n'était qu'une drow anonyme que nulle figure ne connaissait, soldate de première ligne, ayant survécu aux rangs des sacrifiés, L'Héritière des ombres surprit tout le peuple avec des capacités de survie au-delà du raisonnable. Son endurance, sa consitution et sa volonté faisaient d'elle une adversaire redoutable. Certains la comparaient aux démons, tant elle résistait à la furie martiale des affrontements. Petit à petit, avec les Sans-Noms de l'ombre, elle conquit les Narthe Nibeless. 

Prétendant au trône : la Lame Noire

On le reconnaissait à son arme caractéristique, une longue lame teintée de noir, qui fendait la nuit de la caverne avec fluidité. La Lame Noire avait décidé de ne pas révéler son nom, portant un masque continuellement, nul ne pouvait ainsi le défier à son insu. Face à cet énergumène, de nombreux autres drows avaient prétexté qu'ils pouvaient devoir affronter deux fois le même adversaire, mais leurs protestations demeurèrent sourdes, Istorin'th appuya le fait que s'ils l'avaient vaincu une fois, ils pourraient réitérer leur victoire et que l'individu serait tué si cela s'avérait une fois qu'il accéderait au trône. La Lame Noire continuait ainsi de se dissimuler à la vue de tous ne sortant avec son masque et sa lame que pour défier d'autres drows.


Prétendant au trône : Maena l'Araignée

Maena. Un nom loin d'être anodin, cette famille était composée des proches de la reine, bien qu'Istorin'th avait engendré sa chute, la famille n'avait rien perdu de son éclat. Comptant sur ses nombreux membres, elle prospérait au sein des peuples drows depuis toujours. Pilier du Peuple de notre future Dro'Xun, elle visait les sommets. Des combats internes menèrent à élire leur représentant principal, si bien qu'alors que les Narthe Nibeless avaient éclaté dans tous les recoins, ils n'avaient relevé aucun duel en attendant de trouver l'individu qui les représenterait. Lorsqu'ils finirent par choisir celui qui se fera appeler "L'Araignée", il ne restait qu'une poignée de combattants auxquels ils proposèrent une alliance, moyennant finances et pouvoir, ils conquirent leur place en tant que prétendant sans disputer un seul combat, leurs alliés défiaient les opposants qui prévoyaient d'affronter l'Araignée et les faisaient chuter avant qu'ils ne parviennent jusqu'à elle. Aussi, l'Araignée se fit appeler ainsi grâce au réseau qu'elle s'était construite.

Prétendant au trône : La Flèche de Davos

Parmi ces combattants, ces mages, ces stratèges et tous les autres prétendants, l'un d'entre eux brillait de part sa foi en la déesse, paladin de son état, il n'était armé que d'une dague et d'un arc. De plaques noires protégé, il défiait ses opposants et parvenait à les fuir avant de les abattre. Sa stratégie n'était pas vraiment l'une des plus reconnues, mais il avait un sens du spectacle tout particulier. Son arc était une pièce de collection, taillée dans l'un des bois noirs de la forêt de Gathol, comme l'Arc de la Déesse lui-même, aussi haut que l'être qui la maniait avec dextérité, la puissance de l'arme était telle qu'il parvenait à décrocher les pierres composant le plafond de la cité. Aussi, on lui reconnut une technique très spécifique qui consistait à défier un individu et alors qu'il fusait droit vers lui, à tirer une flèche au plafond puis à réculer d'un pas alors que la roche tombait sur son opposant. Mais l'elfe noir avait bien conscience qu'il ne pourrait faire cette stratégie avec tous et qu'il ne parviendrait pas à chaque fois à fuir, il assassina ainsi de nombreux représentants d'une flèche, restant loin des combats. On le surnomma ainsi la Flèche de Davos car nul ne savait quand une flèche pouvait jaillir des hauteurs.


Prétendant au trône : Le Fils du Chaos

On le surnomma tout d'abord le Fils de part son jeune âge, sa famille avait été décimée durant l'excavation et il se retrouvait être le dernier héritier de celle-ci, le dernier porteur d'un nom qui sera quant à lui oublié en faveur du chaos. Armé d'une lance meurtrière, enduite de bave de sang-froid, un poison mortel. Il devenait ainsi capable ainsi de compenser son allonge manquante due à sa petite taille grâce à son arme. Son maniement de l'arme était tel qu'il avait finit par se retrouver en tête de liste, ceux qui d'abord ne le défiaient pas par respect de son âge, finirent par le défier et par vivre l'humiliation de perdre face à un enfant aux yeux de la cité. Né sous terre, il avait une aisance du terrain que ses aînés ne possédaient pas, sa demeure avait été sous terre de sa naissance à aujourd'hui, il incarnait la première génération de drows vivant sous la surface. Sa fougue et son imprévisibilité au cours des combats lui firent hériter du pseudonyme Fils du Chaos. D'abord moqué, il fut constamment sous-estimé ce qui le mena à rejoindre les sept derniers prétendants au trône.

BG écrit par Kelora.